La blogueuse

La blogueuse
Confidences et réflexions d'une généalogiste passionnée par l'histoire des individus, de leur famille et de leur époque

mercredi 17 juillet 2013

Sur la route des ancêtres


Journal d'une généalogiste à la campagne

Arpentant les routes sinueuses de la Nièvre, au détour d'un croisement,  je tombe sur ce panneau : le temps de marquer le stop, je commence à lire les destinations qui sont indiquées.


J'ai des ancêtres dans cinq des six communes inscrites sur ce panneau, si l'on compte Nevers où est né mon père, et si je peux parler de mon père comme d'un ancêtre sans risquer de le vexer...

Il n'y a pas de doute, les racines sont profondes et sillonnent la région...
Du coup m'est venue l'idée de réaliser une carte généalogique et géolocaliser ainsi les différents membres de mes nombreuses branches.

Je me suis donc rendue sous Google où je me suis connectée à mon compte, puis j'ai cliqué sur Maps, puis "mes adresses", puis "créer une carte" : chaque punaise permet une localisation, et pour chaque localisation on peut entrer des notes. Pour ma part, j'ai entré le nom des personnes qui était rattachées à ce lieu ; je pense que je pourrai par la suite affiner avec le numéro Sosa par exemple, et avec les symboles de la naissance, du mariage ou du décès.

De plus, j'ai lié la carte au tableau Excel que je suis en train de remplir et qui reprend toutes les informations tirées des actes. Ce n'est qu'un premier jet et je pense pouvoir améliorer le contenu des notes.

Je trouve cela assez pratique et voilà en l'état actuel de mon travail de recensement la carte que j'ai pu produire  ; il suffit de cliquer sur Mes ancêtres bourguignons



Treize lieux sont pour le moment recensés : la plupart sont dans la Nièvre, deux en Saône-et-Loire, et un en Cote-d'Or. Je les connais pour la plupart, je connais leurs cimetières, mais j'irai bien faire une incursion en Saône-et-Loire... histoire de compléter ma collection de panneaux routiers !






2 commentaires:

  1. Je surveille les patronymes dans la carte, on va peut etre tomber sur un cousinage avec mon mari, qui sait. Bonnes vacances et bonnes recherches

    RépondreSupprimer
  2. Oui, on ne sait jamais ! La carte se remplit jour après jour, je la réactualise au fur et à mesure de mes avancées . Bon été à vous aussi !

    RépondreSupprimer