La blogueuse

La blogueuse
Confidences et réflexions d'une généalogiste passionnée par l'histoire des individus, de leur famille et de leur époque

vendredi 6 juin 2014

F comme Frère

Il s'appelle Louis Rey. Il est le frère de Marie Rey qui par son mariage est devenue Marie Jourda.

J'ai fait la connaissance de Louis en trouvant dans l'ensemble des papiers et des photos de famille, ce cliché.

Crédit photo : Jourda

Voila un homme aux belles moustaches, à la fière posture qui pose en tenue de militaire. Il semble robuste, cintré dans son uniforme. Les manches sont un peu juste en longueur et laissent apparaitre deux mains puissantes, des mains de travailleur de la terre. La photo a du être retaillée, certainement pour tenir dans un cadre : il manque quelques millimètres tout autour. 

Au dos, il y a un texte. Il s'agit en fait d'une carte postale envoyée par un frère à sa sœur et son beau-frère. Elle est datée du 7 février 1915.

Crédit photo : Jourda

"Lunel, le 15 février 1915
Chère soeur et Beau frère
Ayant eu l'occasion avec des camarades de faire photographier l'autre dimanche, en les envoyant à la maison, je vous en envoie une ainsi qu'aux Pages ! Se ne sont que des cartes comme vous voyez mais aussi le prix n'est guère élevé, 5 sous chacunes. En même temps je vous fait part de mes nouvelles, je me porte toujours bien ; je désire de même chez vous à tous, je fais demander aussi une certificats qui a des permissions au sjets des tra(vaux) du printemps  : nous allons essayer (...) plus au dépôt on n'est pas, on réussira comme l'autre fois. je vous quitte en vous (...) Beau frère. Rey Louis."


C'est grâce à sa signature que j'ai pu l'identifier ; j'ai ainsi appris que mon arrière-grand-mère Marie avait un frère. Mon grand-père avait donc un oncle. Véritable découverte car peu d'éléments de cette branche de la famille nous étaient parvenus. En parcourant les tables décennales de la commune de Saint-Félix-Lauragais où est née sa sœur,  je trouve la mention d'un Louis Rey, né le 7 décembre 1873. Je retrouve l'acte qui me confirme la filiation : Louis est bien le fils de François et de Marie Tarrisses.


Voila les seules informations dont je dispose. J'ai voulu en savoir davantage dans le parcours militaire de Louis. Je sais juste que son nom ne figure pas dans la liste de ceux "morts pour la France". Il n'a pas tout à fait 42 ans au moment de la photo : il dit qu'il a envoyé une carte chez lui : il est probablement marié, a des certainement des enfants. Mais c'est une véritable épine, je n'en trouve nulle part la trace. Au moment du mariage de sa sœur, les parents Rey ont quitté Saint-Félix pour Montmaur. Mais je ne sais pas à quelle date, les recensements disponibles en lignes s'arrêtent en 1886, et à ce moment là, la famille Rey n'y figure pas encore. Les tables décennales de la commune s'arrêtent en 1892, ce qui est un peu juste quand on cherche le mariage éventuel d'une personne née en 1873...

En résumé, voilà une recherche en attente. Les archives de l'Aude ne sont en ligne que depuis peu et ne sont que partielles.A suivre donc, et je ne renonce pas à l'idée d'un jour faire le déplacement à Carcassonne, sur les traces de cette branche familiale méconnue. A suivre donc.

Mais je reste touchée par cette carte d'un soldat qui espère une permission pour revenir chez lui et s'occuper de ses terres. Elle montre un homme lié à sa famille : il a écrit aux siens mais grâce au coût modique de la carte, il a également envoyé de ses nouvelles aux Pagès, un lieu-dit non loin de Montmaur, où résident certainement une autre partie de sa famille, et à sa sœur et son mari, qui eux, résident à Soupex. Ce sont aussi des nouvelles d'un soldat se trouvant avec ses camarades dans un "dépôt", loin du front, et des tranchées, pour qui la guerre doit sembler encore, bien lointaine. Mais pour combien de temps ?









3 commentaires:

  1. Chercher, chercher et parfois ne pas trouver. Puis un jour dénicher l'acte tant convoiter...Tout le charme des recherches!

    RépondreSupprimer
  2. C'est très juste! L'attente fait partie intégrante de la généalogie et la frustration aussi ! Accepter de ne pas avoir toutes les réponses... Merci pour le commentaire !

    RépondreSupprimer
  3. C'est touchant ce récit ; je vous souhaite du succès dans vos futures recherches.

    RépondreSupprimer