La blogueuse

La blogueuse
Confidences et réflexions d'une généalogiste passionnée par l'histoire des individus, de leur famille et de leur époque

lundi 23 juin 2014

T comme Tante

Elle se nomme Louise. Elle est la fille aînée de Charles Monot et de Marie Meslier. Elle est née à Montsauche dans la Nièvre le 29 juin 1864. La même année, le 13 décembre, nait sa deuxième soeur, Pauline. Suivra quelques années plus tard, le 1er mars 1875, Louis, un petit frère qui ne vivra que quelques heures, puis le 27 septembre 1880, Marie, mon arrière-grand-mère.

Famille Monot - Louise à gauche ; Marie au milieu, Pauline à droite
crédit photo : Jourda


La famille réside à Montsauche où le père, médecin, est également maire de la commune.

En 1889, Pauline se marie, et la famille s’agrandit avec la venue au monde de Marguerite en 1890 et de Marie en 1893. Louise devient alors Tante Louise. Les années passent, mais Louise demeure célibataire. Elle vit avec ses parents dans la demeure familiale de Montsauche. En 1904, c'est au tour de sa petite soeur Marie de prendre époux. Bientôt de nouveaux neveux viennent compléter la famille : Anne-Marie (ma grand-mère) en 1905, Elisabeth en 1906, Charles en 1908 et la petite Marguerite en 1911.

Les trois soeurs Monot et leur mère ; Louise à droite
Louise vit au rythme de la famille, des naissances et des deuils. Celui de son grand-père Louis Meslier d'abord en 1880, puis celui de sa nièce Marguerite , fille de Pauline, en 1908, dans des conditions tragiques (relatées dans ce billet). Son père s'éteint à l'âge de 83 ans, le 14 février 1914. Louise demeure naturellement aux côtés de sa mère, qui disparaît à son tour le 27 août 1928.

Louise reste seule dans la maison de Montsauche. Sa soeur Pauline réside avec son mari et sa fille en Saône-et-Loire ; en revanche, Marie la benjamine, habite avec son époux et ses enfants à Lormes à une vingtaine de kilomètres de Montsauche. Les deux soeurs se voient souvent.

Louise dans sa maison de Montsauche
crédit photo : Jourda

La vie suit son cours, les neveux et nièces se marient à leur tour. De nouveaux bébés viennent agrandir la famille ; Louise devient grand-tante. La voilà doyenne de la famille, gardienne de la mémoire de l'histoire de son père, de son œuvre et de son empreinte dans la région.

Louise avec le bébé sur les genoux - mon père - posant avec sa soeur Marie à sa droite, sa nièce et ses petites nièces
crédit photo : Jourda
Sa vie aurait pu se dérouler jusqu'à son terme paisiblement. Mais l'Histoire avec un grand H et la guerre en ont décidé autrement.

Le 26 juin 1944, la commune de Montsauche est intégralement incendiée par les soldats allemands, battant alors en retraite. Les habitants ont juste eu le temps de rassembler leurs effets personnels et sortir de chez eux. La maison de famille a complètement brulé. Tous les nombreux travaux de son père, mais aussi tous les meubles, les livres précieux de la bibliothèque, les papiers de famille, les photos ont été détruits.


 crédit photo : Jourda

 La pauvre tante Louise ne s'en relèvera pas. Elle décèdera quelques semaines plus tard.


2 commentaires:

  1. Très bel article. J'aime toujours beaucoup ta façon de décrire ces vies et l'émotion qui s'en dégage :-)
    Merci pour le partage.
    Elise

    RépondreSupprimer
  2. Merci Elise, ça me touche vraiment beaucoup ! Je crains être beaucoup moins inspirée pour le reste de l'alphabet...

    RépondreSupprimer